Comme tout autre investissement, l’ouverture d’un restaurant impose une étude budgétaire. Elle permet d’anticiper le coût de démarrage de votre activité de restauration. Établir un budget prévisionnel constitue également une méthode afin de connaître à l’avance la rentabilité du projet. Tous les détails relatifs au démarrage et à l’exploitation doivent être pris en compte.

Démarrer une activité de restauration : le budget de création

224

budget pour ouvrir un restaurantSi vous ne disposez pas encore d’un local pour ouvrir votre restaurant, il faudra envisager l’achat ou la location. Pour un achat, il faudra se préparer à verser un acompte dont le montant dépend du prix de vente. Une caution s’impose s’il s’agit d’un bail commercial.

Une fois que vous aurez un local, vous pourrez l’équiper en mobilier. Les meubles de cuisine seront à privilégier pour assurer un espace de travail adéquat. Des tables et des sièges pour accueillir vos clients seront également indispensables.Les lumières et la décoration sont aussi à prendre en compte dans l’aménagement de votre local.Par la suite, il faut prendre en compte les matériels nécessaires tant en cuisine que dans la salle de réception des clients. Les équipements de cuisine intègre les appareils de cuisson et électroménagers ainsi que différents ustensiles professionnels. Les couverts et les verres y sont aussi inclus.

Tout au long de votre création d’activité en restauration, des dossiers administratifs seront requis. Cette dépense regroupe les frais liés au permis d’exploitation, aux différentes licences et le droit de franchise s’il y a lieu.

Lorsque votre restaurant sera prêt à ouvrir, des dépenses en marketing seront nécessaires pour le promouvoir. Il peut s’agir de la création d’un site web ou d’une identité sur les réseaux sociaux ou encore diverses formes de publicité.

Ouvrir un restaurant : que doit-on intégrer dans le budget d’exploitation ?

Lorsque tous les éléments seront en place pour commencer à recevoir des clients, vous passerez à l’élaboration d’un budget d’exploitation. Contrairement au budget de création, il englobe toutes les dépenses et les consommations que vous aurez dans le long terme. Il s’agit d’une prévision liée au bon fonctionnement de l’activité.

Les dépenses en énergie seront à considérer en fonction de la consommation au sein de votre restaurant. Vous compterez la facture en eau et électricité ainsi que celle du gaz de ville si votre local y accède. Si vous réalisez des cuissons au feu de bois ou au charbon, les charges y afférentes seront aussi à compter.

Les stocks font également partie des éléments du budget d’exploitation. Ils font référence à l’achat des ingrédients et des produits nécessaires à la réalisation du menu proposé. Sur ce point, vous pouvez choisir à quel moment vous réapprovisionner en fonction de la consommation.

Les charges relatives au personnel de votre restaurant figureront dans votre dépense en exploitation. Elles sont traduites par la masse salariale de chaque employé. Cette dépense inclut le salaire du personnel ainsi que les cotisations sociales à laquelle les travailleurs sont affiliés. Le budget d’exploitation ne peut pas être défini sur un montant fixe car il dépend de plusieurs charges variables.